Éjaculation prématurée

Éjaculation prématurée

Qu'est-ce que l'éjaculation prématurée ?

L'éjaculation prématurée est le fait de parvenir trop tôt au coït pour pouvoir satisfaire sa partenaire ni jouir d'une sexualité pleinement épanouie. L'éjaculation prématurée n'est pas considérée comme une maladie, contrairement à l'impuissance, car jusqu'à présent, il n'a pas été prouvé que le métabolisme soit directement en cause.

Cliniquement, l'éjaculation prématurée est considérée comme telle quand elle vient moins de 2 minutes après la pénétration.

Éjaculation prématurée ou impuissance ?

Il faut savoir bien différencier l'impuissance de l'éjaculation prématurée. L'impuissance est l'incapacité d'obtenir et/ou de maintenir une érection suffisante permettant la pénétration. L'éjaculation prématurée est plutôt un problème de contrôle de l'orgasme, qui parvient trop rapidement.

La différence entre les deux conditions est donc que l'impuissance vous empêche de vous épanouir sexuellement puisque votre métabolisme ne vous permet plus d'avoir des érections permettant l'acte sexuel. L'éjaculation prématurée, quant à elle, vous empêche de vous épanouir en même temps que votre partenaire, vous parvenez à l'orgasme, mais avant que celle-ci puisse être satisfaite.

Les causes de l'éjaculation prématurée

Il est difficile de déterminer les facteurs exacts de l'éjaculation précoce. Bien que de plus en plus études se penchent sur la question, et que certaines d'entre elles aient découvert un lien potentiel entre les récepteurs neurologiques et l'éjaculation précoce, rien n'est véritablement établi.

Vous pouvez déjà délimiter deux sortes d'éjaculation prématurée : primaire ou secondaire. L'éjaculation prématurée primaire concerne les hommes qui n'ont jamais parvenu à contrôler leur excitation tout au long de leur vie sexuelle. Ceci n'est ni un drame ni le signe d'un problème de santé, mais au contraire d'une santé trop active et d'une réponse trop rapide à la stimulation sexuelle. Les hommes souffrant d'éjaculation prématurée devraient donc parler à un sexologue des méthodes existantes pour parvenir à contrôler la montée de l'orgasme.

L'éjaculation prématurée secondaire concerne les hommes chez qui le problème survient après avoir eu une sexualité tout à fait normale et contrôlée. Dans ce cas-là, la cause psychologique est beaucoup plus probable. Sachez que les performances sexuelles masculines, notamment l'éjaculation prématurée, sont grandement influençables par le stress, l'anxiété ou la dépression. Si vous vous inquiétez de vos performances sexuelles, vous pouvez paradoxalement y mettre un terme précoce en souffrant d'éjaculation prématurée. Dans ces cas-là des médicaments existent et la consultation d'un sexologue peut s'avérer utile.

Dédramatiser l'éjaculation prématurée

Sachez que considérer l'éjaculation prématurée comme un problème est une attitude très moderne. Jusqu'au XXème siècle, elle était estimée comme signe de virilité et de bonne santé. Et au contraire, un homme qui tardait à éjaculer était jugé comme en mauvaise santé, trop faible ou alcoolique.

L'éjaculation prématurée a cependant été abordée indirectement dans les sociétés qui s'inquiétaient du plaisir éprouvé par la femme. Dans la société chinoise impérialiste, les hommes les plus riches étaient capables d'entretenir plusieurs femmes. Cependant ces dernières pouvaient obtenir le divorce si elles n'étaient pas sexuellement comblées. Sans parler proprement d'éjaculation prématurée, un mari qui ne comblait pas sa femme sexuellement était légalement en position de se le voir reprocher. Ceci est la preuve la plus lointaine de l'importance consacrée non pas à l'éjaculation prématurée mais au plaisir des femmes. Des auteurs érotiques indiens puis des théologiens européens au XVIème siècle abordent le sujet d'éjaculation prématurée, non pas comme un problème mais en conseillant aux hommes de continuer de donner du plaisir à leur partenaire après avoir atteint l'orgasme afin que celle-ci l'atteigne à son tour. Sans vraiment parler d'éjaculation prématurée, ils abordent déjà le sujet de synchronisation de l'orgasme chez l'homme et la femme.