La puberté. Sentiments et sexualité.

La pubertéElle désigne la période où le développement sexuel a lieu.

C'est la période de transition entre l'enfance et l'état adulte, qui s'accompagne de transformations physiques, psychologiques et hormonales conduisant à la possibilité de procréer.

Chez les filles, elle commence en général entre 8 et 13 ans, et peut durer de 1 an et demi à 6 ans.

Le corps se développe

Avec la puberté le corps connait de nombreux changements. Certains changements seront remarquables et d’autres non.

Les signes visibles sont des changements de morphologie : poussée de croissance, développement du système pileux, développement de la poitrine, élargissement du bassin et enfin l’apparition des premières règles.
Ce qui change à l'intérieur

Le mode d’action de la contraception est lié à l’anatomie et au fonctionnement de l’appareil génital féminin. C’est pourquoi, aborder l’anatomie et la physiologie de l’appareil génital de la femme permet de donner les éléments nécessaires à la compréhension de la contraception.

Zoom sur :

-L'utérus

C’est l’organe de la gestation. Il est formé de la cavité utérine et d’une paroi composée de 3 tuniques : externe (séreuse), moyenne (musculeuse ou myomètre) et interne (muqueuse ou endomètre).

-Le vagin

C’est une cavité musculaire qui s’étend de l’utérus à l’extérieur du corps, par laquelle s’écoulent les règles.

Le pénis pénètre le vagin lors des rapports sexuels. Il est l’organe par lequel le bébé est mis au monde lors de l’accouchement.

-Les trompes et les ovaires

Et les zones érogènes...

Les zones érogènes sont les parties du corps qui donnent du plaisir sous l’effet des caresses. Ces zones contiennent de nombreux nerfs les rendant particulièrement sensibles et notamment au toucher.

Les zones érogènes ne sont pas seulement les organes génitaux, mais aussi les seins, les cuisses… A chacune de découvrir les parties les plus sensibles de son corps.

Cycle menstruel et hormones

Les hormones, qu'est-ce que c'est ?

Les hormones sont des substances chimiques naturellement produites par le corps, que le sang transporte vers les divers tissus sur lesquels elles agissent de façon spécifique.

Les transformations subies à l’intérieur comme à l’extérieur de son corps pendant la puberté sont dues à des hormones.

Les hormones naturelles peuvent également être fabriquées synthétiquement. Deux de ces hormones, un œstrogène et un progestatif, sont utilisées dans les pilules estroprogestatives. La pilule est la principale forme de contraception utilisée par les femmes du monde entier.

Le syndrome prémenstruel

Les changements d’humeur à l’adolescence ne s’expliquent pas seulement par la « crise d’adolescence » ; ils sont également souvent dus à des changements hormonaux, à l’origine de tensions « prémenstruelles ». Avant et pendant les règles, il est possible de se sentir plus sensible, fatiguée, d’avoir mal au ventre, à la tête ou encore de ressentir une tension dans la poitrine. Pas d’inquiétude, ces changements sont normaux, ils sont provoqués par des fluctuations hormonales. Quand les tensions prémenstruelles perturbent le quotidien, on parle de syndrome prémenstruel (SPM).

Les tensions prémenstruelles graves, ou syndrome prémenstruel, n’apparaissent que chez très peu de femmes, et exigent un traitement médical.

Le SPM est une notion qui regroupe toute une série de symptômes dont on peut ou non souffrir avant et pendant ses règles :

  • irritabilité
  • maux de tête
  • mal au dos
  • sensibilité des seins
  • « envies » de certains aliments
  • constipation
  • fatigue extrême
  • fluctuations d’humeur
  • dépression

Et/ou

  • problèmes de concentration
  • crampes au ventre
  • rétention d’eau
  • nausées
  • mal au ventre
  • troubles de mémoire
  • anxiété
  • tendance à fondre en larmes

Même si l’on ne cerne pas encore complètement les causes du SPM, on s’accorde aujourd’hui à dire qu’elles ont sans doute un lien avec les fluctuations hormonales associées au cycle menstruel, et que certaines femmes sont plus sensibles à ces changements que d’autres. Aujourd’hui, le SPM est reconnu par les médecins comme un réel problème, et il existe des traitements pour y remédier.

Sentiments et sexualité

Dans la vie, il est primordial d’être bien dans son corps ET dans sa tête. L’amour peut contribuer à cet équilibre nécessaire.

Mais quand on débute sa vie affective et sexuelle, il n’est pas toujours facile de gérer les sentiments que l’on ressent, les conflits avec les garçons, le premier rapport sexuel…

Sentiments

Une nouvelle relation amoureuse comprend un certain nombre d’étapes logiques : le 1er rendez-vous, le 1er baiser et peut-être aussi des disputes passagères qui peuvent, malheureusement, tourner en rupture définitive.

Cette rubrique peut aider à gérer ces situations parfois très stressantes.

Sexualité

  • Dans cette partie sont abordés les thèmes :
  • Que dit la loi ?
  • Bien faire l'amour
  • L'orgasme
  • La masturbation
  • Les IST (Infections Sexuellement Transmissibles)


Une IST… Mais qu’est ce que c’est au fait? Comment s’attrape-t-elle?

Comment puis-je en reconnaître les symptômes?

Beaucoup de questions parfois intrigantes auxquelles la rubrique suivante donnera une réponse.

Qu’est-ce qu’une IST ?

Les IST ou Infections Sexuellement Transmissibles sont des infections qui peuvent se transmettre lors de rapports ou contacts sexuels, quel que soit leur mode : génital, oro-génital...

Au moindre doute, ou après une relation à risque, il est très important de se faire examiner. En effet avec le temps, la plupart des infections sexuellement transmissibles peuvent endommager l’appareil reproducteur et même rendre stérile.

Les IST peuvent susciter des souffrances physiques mais aussi psychologiques. Une personne infectée doit impérativement informer son (ou ses) partenaire(s) pour éviter qu’il(s) ou qu'elle(s) ne réinfecte(nt) d’autres personnes.

Comment éviter les IST ?

Lorsque l’on a des rapports sexuels, il est important d’être honnête avec son partenaire mais aussi… que lui-même soit honnête! Il vaut mieux rester prudent, notamment si le passé sexuel de son/ses partenaire(s) n'est pas connu. Le préservatif, s’il est bien utilisé, est le seul moyen pour éviter les IST et les complications qu'elles peuvent générer.

Le fait de limiter le nombre de partenaires sexuels est également un facteur important. En effet, les relations sexuelles avec des partenaires multiples augmentent le risque d'infection et de transmission des IST.

Il faut savoir que certaines IST ne présentent pas de symptômes visibles, d’où l’importance de consulter rapidement son médecin au moindre doute ou signe anormal.

Gare au viol !

Le terme « viol » désigne une relation sexuelle imposée sous la menace de la force et qui inclut tout type de pénétration.
Dans la majorité des cas, l'agresseur est connu de la victime.

L'arrivée des « drogues du viol » présente un danger supplémentaire car ces drogues te rendent extrêmement vulnérable. Quand tu sors en boîte de nuit, il est important que tu ne perdes jamais de vue ton verre.

En cas d’agression sexuelle, la victime doit se rendre dans un lieu sûr et, si elle le peut, faire immédiatement part de son état à une ou des personnes de confiance.

Demander de l’aide pour se rendre chez un médecin ou à l’hôpital le plus proche.

La victime peut aussi appeler sans délai les services policiers ou un organisme d'aide aux victimes d'agression sexuelle qui lui indiqueront ce qu'il faut faire.